Menu Fermer

Ils nous soutiennent

Le soutien au MCLCM s’est exprimé constamment depuis 2003 : personnalités, associations, syndicats, mouvements pédagogiques, institutions (Ministères, régions, départements, villes), média; par des prises de position et par des aides concrètes à l’organisation et à la réussite des évènements et des activités du MCLCM (comme l’Appel ou les différents colloques organisés par le mouvement).

Personnalités

Témoignage de Benoît Hamon, ancien ministre de l’Éducation National, 3 décembre 2015
Préface de l’académicien et ancien ministre Hubert CURIEN (1924-2005) à l’ouvrage « La constante macabre » (Octobre 2003)
Intervention de Bruno JULLIARD (Cabinet du MEN) au Colloque du MCLCM du 21 Juin 2012 : séquence vidéo   de l’intervention inaugurale
 Vincent PEILLON   a annoncé le 2 juin 2013 devant la Peep vouloir ” faire évoluer la notation pour qu’elle ne soit pas perçue comme une sanction” et “diminuer l’échec scolaire
 Note   de Janvier 2013 du PREMIER MINISTRE (Centre d’Analyse Stratégique) intitulée : « Favoriser le bien-être des élèves, condition de la réussite éducative »
 Lettre   du 5 octobre 2012 de Pierre COHEN, Maire de Toulouse, à  Vincent Peillon, Ministre de l’Éducation nationale
 Lettre   du 30 décembre 2011 de Jean FABRE, Inspecteur général honoraire, à François HOLLANDE
 Note   de cadrage du 2 Mai 2011 de Jean-Michel BLANQUER, Directeur de l’Enseignement Scolaire,
             prescrivant une évaluation avec des points  travaillés préalablement et  clairement répertoriés ” …              et  visant à ” expliciter les  compétences visées
 Rapport parlementaire de Jacques GROSPERRIN du 7 Avril 2010 sur ” La mise en oeuvre du socle commun de connaissances et de compétences au collège ” – Passage sur ” Une évaluation fondée sur la confiance pour renverser la constante macabre “.
 Subvention du Ministère de l’Éducation Nationale : Lettre de X. DARCOS à A. Antibi du 24 mars 2008
 Entretien du 23 janvier 2007 avec François BAYROU
 Intervention   du 20-09-06 de Mme le Sénateur Françoise FÉRAT au Colloque du MCLCM au Sénat
 Intervention   du 20-09-06 de M. le Ministre Jacques VALADE au Colloque organisé par le MCLCM au Sénat
 Audition   du 07-12-05 par la Commission des Affaires Culturelles du Sénat
 Lettre   du 29 JUIN 2005 du Ministère de l’Éducation Nationale à Mme F. FÉRAT, Sénateur
  Question-Réponse   posée par Mme Françoise FÉRAT au Sénat le 14 Juin 2005
  Question-Réponse   posée par Mme Françoise FÉRAT au Sénat le 14 Juin 2005

 Entrevue   du 16 Mars 2005 au Ministère de l’Éducation Nationale.

Organisations

Voici quelques exemples cités par ordre chronologique inverse

Audition du MCLCM par Marie-Aleth Grard, membre du Conseil Économique, Social & Environnemental (CÉSE) au titre de ATD-Quart-Monde. Un entretien convivial sur l’atout d’une évaluation plus juste des acquis des élèves 
Lettre de Pascal Balmand   Secrétaire général de l’Enseignement catholique 22/01/2015
Communiqué   commun entre la Fédération Syndicale Unitaire et le MCLCM : 10/12/2014 « Notes ou pas notes : Un débat sérieux est nécessaire.   Des formes d’évaluation au service des progrès des élèves : Le vrai défi »
Conférence-débat   « Évaluer autrement » par André Antibi, à la BMVR (Marseille) 22/06/2014
Invitation à participer au 14ème Colloque de l’Association pour l’Enseignement de la Technologie (Asse TEC) : Exposé d’André Antibi : « Évaluer pour apprendre » 28/09/2013
 Exposé Congrès du 3 Octobre 2012 de la Conférence des Grandes Écoles (CGE) : Séance plénière introductive au thème n°1 : « Redonner espoir à 150 000 jeunes sans qualification » –   André Antibi : « La constante macabre »
 Lettre   de la PEEP à Monsieur Luc Chatel, Ministre de l’Éducation nationale 30/04/2010« Pour une évaluation plus juste du travail des élèves et des étudiants »
« Cette question [ la constante macabre ] touche t-elle aussi la technologie ? 01/12/2007
Comment éviter de participer à ce piège, même si les productions notées sont plus nombreuses et différentes des seuls contrôles écrits et oraux ? Doit-on s’engager dans cet important mouvement en vue de supprimer progressivement ce dysfonctionnement ? »   Lire la suite